La dépression et le système biologique de l'humeur

La dépression et le système biologique de l'humeur

Le système biologique de l'humeur mobilise tous les éléments du corps impliqués dans le système de l'humeur : les glandes, les neurones, les hormones, le système vasculaire, le cerveau, etc. Ce système biologique peut être dérangé par divers facteurs externes ou internes. Un élément du système biologique peut se dérégler (comme la thyroïde) et peut par conséquent déclencher la dépression de type biologique. Par exemple, la diminution de la sécrétion hormonale de la tyroïde (la hypothyroïdie) est cause biologique interne qui déclenche la dépression de type biologique.

Plusieurs autres facteurs sont capables de modifier ou déranger le système biologique de l’humeur :

- les médicaments ;

- les traumatismes cranio-cérébraux ;

- les facteurs génétiques ;

- la prise de substances toxiques (alcool, cannabis, cocaïne, extasy, héroïne, etc.) ;

- la perturbation du sommeil ;

- certaines maladies ;

- le cycle menstruel ou la ménopause, etc.

A titre d'exemple, même un médicament anodin peut déranger le système biologique de l'humeur.

Cette composante biologique du système de l'humeur peut affecter profondément la vie du patient. La méthode NÉOpsy prend en compte cette dimension, ce qui permet de proposer des traitements efficaces.