Sortir de l'impasse

Sortir de l'impasse

Le programme prévoit une première étape d'évaluation par un médecin. Un état de la situation sera réalisé après cet entretien, et si nécessaire, l'aide sera continuée avec l'accompagnement d'un-e psychologue.

La souffrance au travail affecte non seulement la vie professionnelle mais aussi la vie personnelle et familiale. Elle représente un coût humain et économique qu’il ne faut pas sous-estimer, ni négliger. De nombreuses personnes dans cette situation se sentent impuissantes, honteuses et continuent à subir parfois pendant de longues années une souffrance dont pourtant il est possible de sortir. Comment ? En parler dans l’organisation, à un représentant du personnel, un psychologue, un médecin. Il faut avant tout que l'individu tente d’exprimer son mal-être sans généraliser.

Ce qui est intéressant, est de parler des évènements particuliers qui font souffrir : quand, comment, depuis quand, etc. L’important est d'arriver à réfléchir ensemble sur la base d'événements précis, définis en temps et en lieu, pour ne pas s’égarer (par exemple, « les problèmes de mondialisation » ne sont pas le sujet et ils ne doivent pas occulter les problèmes particuliers). Parlez-en à des collègues, peut-être qu’eux aussi connaissent les mêmes difficultés que vous. Des mesures internes aux organisations sont possibles, comme la formation, la mutation. Un changement radical demande du courage, et il est important de se faire aider car une nouvelle orientation professionnelle c’est aussi transformer notre rapport à nous-mêmes, avec patience, confiance et écoute de soi (coaching, psychothérapie….).

Vous allez apprendre à transformer votre souffrance en énergie pour prendre soin de vous.