Souffrance au travail

Nous avons la conviction que la souffrance au travail n'est pas une fatalité ! Notre mission est de promouvoir la santé psychologique au travail et de contribuer à un environnement de travail sain en offrant de l'aide individuelle et organisationnelle là où elle est demandée et nécessaire.

Programme d'aide aux employés (PAE)

Nous sommes une équipe de professionnels de la santé (médecins, psychologues), d’enseignants-chercheurs en management et santé au travail, et de juristes spécialisés dans la résolution des situations conflictuelles au travail. Nos champs de compétences sont complémentaires et se combinent pour créer une approche unique permettant de résoudre les problèmes de souffrance collective au travail des organisations et les préoccupations personnelles des collaborateurs affectant le bien-être et le rendement au travail.

L’association de nos expertises a permis la mise en commun des ressources comme : des outils, des méthodes, et des dispositifs de formation et sensibilisation.

Souffrance au travail

Nous proposons un programme d’aide aux employés sous forme d’un service de counseling confidentiel qui s’apparente à une personne de confiance. Ce programme s’adresse aux employés ayant des problèmes personnels ou professionnels qui nuisent à leur santé et à leur rendement.

Vos avantages :

  • Des interlocuteurs de haut niveau (médecin et psychologue) ;
  • Une aide rapide ;
  • Un retour global par année ;
  • Pas de coût d’entrée.

Généralement, les problèmes pour lesquels un -e employé -e peut faire appel au programme d’aide sont :

  • Les problèmes personnels;
  • Le stress en milieu de travail;
  • L’épuisement professionnel;
  • Les problèmes relationnels;
  • Le harcèlement;
  • L’abus de substances;
  • La séparation et les pertes importantes;
  • L’équilibre entre vie professionnelle et vie familiale.

Comment accéder à l'aide

L’accès au programme d’aide se fait de deux manières :

  • Soit l’organisation identifie l’employé -e qui souffre au travail et nous l’adresse pour accompagnement ;
  • Soit l’organisation informe ses employé -e-s de l’existence du programme d’aide et les employés en situation de souffrance au travail s’adressent librement à nous.

Dans les deux cas la confidentialité des échanges est garantie par la déontologie du professionnel qui reçoit l’employé -e.

Les entretiens ont lieu dans nos locaux, à l’extérieur de l’organisation.

Il est préférable que les rendez-vous soient pris en dehors des heures de travail, peu importe que le recours à l’aide ait lieu à la recommandation de l’organisation ou bien à l’initiative des employé -e-s.

Objectifs et principes de fonctionnement

Le programme d’aide aux employé-e-s a un double objectif : préventif et curatif. Il vise la gestion des situations de burnout, conflits, mobbing, ainsi que l’information et de la formation du personnel.

Les principes de fonctionnement incluent l’indépendance, la confidentialité et l’impartialité. 

Les méthodes utilisées et les interventions mises en place sont adaptées aux situations rencontrées. Cela peut être du soin qui sera alors dispensé par des médecins, de l’aide psychologique dispensée par des psychologues ou bien un accompagnement pour la promotion d’un style de vie sain. Les intervenants privilégient les approches issues des thérapies brèves : ils aident l’employé -e à identifier, évaluer la problématique qu’il-elle rencontre et à mettre en place un plan d’action. Le programme est orienté sur la recherche de solutions.

Le respect de l’anonymat : les noms des salariés faisant appel au programme d’aide ne sont pas communiqués à l’organisation. Seul un reportant statistique est fourni, avec un retour global sur les problématiques le plus rencontrées.

Nous mettons ainsi à la disposition dès l’employé -es une ou plusieurs personnes ressources auprès desquelles il est possible de déposer ses difficultés et de recevoir des conseils sur l’attitude et la communication à adopter dans les situations conflictuelles.

Historique et résultats du PAE

Un programme d’aide aux employés (PAE) est un dispositif mis en place par l’organisation qui fournit aux salariés et à leur entourage familial proche une aide psychologique anonyme et confidentielle comprenant évaluation, conseil, information et soutien psychologique. Les PAE sont nés aux États-Unis sous le terme d’Employée Assistance Program à partir des années 1930 dans des industries sensibles au bien-être et à la santé de leurs employés. Aujourd’hui près de 90% des grandes organisations américaines bénéficient d’un PAE.

Les résultats d’un PAE

Les ratios de retour sur investissements cités dans les études américaines vont de 3 à 15$ pour 1$ investi.

Parmi les principaux résultats constatés : la diminution de l’absentéisme, des accidents du travail, des conflits.

(Source : « Développer le bien-être au travail », P. Angel, P. Amar, MJ Gava, Brigitte Vaudolon, Dunod 2005)

Les sources de vulnérabilité

Les sources de vulnérabilité peuvent se situer autant au niveau individuel qu’au niveau organisationnel. Le but est de les identifier afin de savoir comment les éliminer ou lorsque cela n’est pas possible, diminuer la souffrance.

Exemples de sources de vulnérabilité:

  • Les problèmes personnels;
  • La faible affirmation et estime de soi;
  • Les objectifs irréalistes mettant en situation d’échec permanent;
  • L’abus de pouvoir;
  • La stigmatisation;
  • Le manque d’écoute et de soutien affectif;
  • Le manque d’autonomie;
  • La difficulté de mettre en œuvre ses compétences;
  • Le fait de devoir respecter des consignes incompatibles en même temps;
  • La formulation de critiques incessantes (brimades, humiliations, insultes, menaces) personnelles ou professionnelles;
  • Les problèmes relationnels;
  • La séparation et les pertes;
  • L’équilibre entre vie professionnelle et vie privée;
  • Les problèmes financiers ou juridiques;
  • La violence familiale.

Quelques symptômes

La souffrance mentale au travail peut se manifester pas un surinvestissement ou, contrairement, par un sous-investissement par rapport au travail.

Par exemple vous arrivez au travail de plus en plus tôt, le quittez de plus en plus tard, vous ne prenez plus le temps de déjeuner ou vous déjeunez sur votre poste de travail (en face à face avec votre écran d’ordinateur ou autre), vous vous sentez totalement submergé -e, vous pensez à votre travail en permanence, pendant le week-end, la nuit, vous emportez du travail chez vous. Ou bien vous traînez les pieds chaque jour pour aller travailler, vous n’avez pas envie où vous avez peur d’aller au travail. Vous n’avez plus aucune motivation, vous n’avancez pas dans les tâches qui vous sont confiées, vous faites des erreurs, vous êtes réfractaire à toute nouveauté. Il vous arrive de pleurer sur votre lieu de travail, de baisser les bras, de quitter votre poste.

Vous avez l’impression d’être dans une impasse insoluble, votre activité professionnelle vous rend malheureux, vous pleurez. Vous avez le sentiment d’être incompétent -e, impuissant -e, dépassé -e. Vous ne riez plus, vous n’êtes pas de bonne compagnie, d’autant plus que vous ressassez en permanence vos difficultés professionnelles. Vous vous sentez incompris, peu soutenu par votre entourage. Vous vous sentez persécuté au travail, vous ruminez des idées comme : « je suis certain -e que ma hiérarchie veut me pousser vers la sortie, me faire craquer », « le petit nouveau veut prendre ma place, il fait tout pour me déstabiliser ».

Vous pensez être toujours réprimandé à tort, vous avez l’impression d’être mis de côté, de ne plus participer à la vie de l’entreprise, être le souffre-douleur. Vous consommez de plus en plus de psychotropes, anxiolytiques et/ou antidépresseurs, de tabac, d’alcool. Vous avez une faible résistance au stress, et des réactions émotionnelles amplifiées. Vous ressentez fortement le stress, vous vous énervez facilement, vous perdez vos moyens, il vous arrive d’hurler, de vous isoler pour vous éloigner des sources de stress. Vous vous sentez seul, peu soutenu, peu encouragé. Vous prenez toutes les remarques trop à cœur, et toujours de façon négative. Vous n’acceptez aucun conseil, que vous considérez comme des reproches. Vous manquez d’énergie, notamment pour réaliser vos activités personnelles ou familiales. Vous connaissez des problèmes de sommeil : vous avez du mal à vous endormir, vous dormez peu, ou pas du tout, vous vous réveillez la nuit. Votre baisse de concentration et vos troubles de l’attention sont de plus en plus courants. Vous souffrez de maux de dos chroniques, d’ulcères, de maux de tête, des eczémas. Vous avez pris beaucoup de poids ou vous avez beaucoup maigri.

Sortir de l'impasse

Le programme prévoit une première étape d’évaluation par un médecin. Un état de la situation sera réalisé après cet entretien, et si nécessaire, l’aide sera continuée avec l’accompagnement d’un -e psychologue.

La souffrance au travail affecte non seulement la vie professionnelle mais aussi la vie personnelle et familiale. Elle représente un coût humain et économique qu’il ne faut pas sous-estimer, ni négliger. De nombreuses personnes dans cette situation se sentent impuissantes, honteuses et continuent à subir parfois pendant de longues années une souffrance dont pourtant il est possible de sortir. Comment ? En parler dans l’organisation, à un représentant du personnel, un psychologue, un médecin. Il faut avant tout que l’individu tente d’exprimer son mal-être sans généraliser.

Ce qui est intéressant, est de parler des évènements particuliers qui font souffrir : quand, comment, depuis quand, etc. L’important est d’arriver à réfléchir ensemble sur la base d’événements précis, définis en temps et en lieu, pour ne pas s’égarer (par exemple, « les problèmes de mondialisation » ne sont pas le sujet et ils ne doivent pas occulter les problèmes particuliers). Parlez-en à des collègues, peut-être qu’eux aussi connaissent les mêmes difficultés que vous. Des mesures internes aux organisations sont possibles, comme la formation, la mutation. Un changement radical demande du courage, et il est important de se faire aider car une nouvelle orientation professionnelle c’est aussi transformer notre rapport à nous-mêmes, avec patience, confiance et écoute de soi (coaching, psychothérapie).

Vous allez apprendre à transformer votre souffrance en énergie pour prendre soin de vous.

Offre

A la demande des organisations, nous pouvons réaliser des enquêtes globales de diagnostic des risques psychosociaux, avec des recommandations pour les endiguer. Par ailleurs, nous organisons des formations de sensibilisation aux questions liées aux risques psychosociaux, avec des conseils aux gestionnaires/superviseurs sur la gestion des situations difficiles.

Nous proposons également d’autres services tels que l’aide aux employés mis à pied, ainsi que la promotion du mieux-être, de la santé et du conditionnement physique (qu’il s’agisse de contrôle du poids, de nutrition, d’exercice physique ou de tabagisme).

Quelques exemples d’interventions :

  • Analyse absentéisme ;
  • Diagnostic risques psychosociaux ;
  • Étude bien-être au travail ;
  • Formation à la prévention des risques psychosociaux ;
  • Formation à la gestion des conflits ;
  • Évaluation dispositifs de management ;
  • Formation management et santé au travail.

Nos valeurs

PROFESSIONNALISME ET INTÉGRITÉ

Notre équipe adopte les normes les plus élevées en matière de déontologie professionnelle, de conduite personnelle et de professionnalisme, notamment par l’accréditation, l’octroi de permis, la certification et la formation continue.

CONFIDENTIALITÉ

Le programme garantit la confidentialité la plus stricte, conformément aux lois fédérales et aux normes éthiques des institutions de certification professionnelles appropriées.

À LA RECHERCHE DE SOLUTIONS NON CONTRADICTOIRES

Le programme travaillera avec les collaborateurs pour trouver des solutions non contradictoires par la médiation juridique ou d’autres formes de gestion alternative des conflits afin de minimiser les procédures de réclamation formelles et les recours contentieux.

RENFORCEMENT DES PERSONNES ET DES ORGANISATIONS

Le programme visera à sensibiliser et à responsabiliser les collaborateurs et / ou les organisations par le biais de conseils, d’éducation, de formation et d’amélioration de l’estime de soi afin de les aider à résoudre leurs difficultés.

AMÉLIORATION DE LA COMMUNICATION

Le programme aidera les individus et les groupes à développer de meilleures compétences en communication, notamment la communication non violente, afin de gérer efficacement les conflits interpersonnels.